Vases en fête !

Du 28 novembre 2021 au 2 janvier 2022

EXPOSITION

Cette exposition de Noël propose une vision joyeuse et ludique du vase, objet tout à la fois fonctionnel et gratuit, riche des multiples variations de forme, de décor et d’échelle que le céramiste voudra bien expérimenter, du vase-miniature proche du bijou à l’imposant vase d’apparat.

Variations de silhouettes géométriques ou modelage expressionniste, sobriété heureuse ou exubérance radieuse, doux chromatismes ou couleurs vitalisantes, art nouveau revisité ou modernité assumée, plus de cent vases vous attendent à Terra Viva !

Avec Victor Alarçon, jeune céramiste à l’énergie créative pleine de verve, c’est la couleur qui semble diriger la forme. Ses vases modelés au col généreux revisitent le cratère antique comme le vase des grandes manufactures. La couleur mate est relevée de touches d’émail brillant qui suggèrent volontiers un motif, un pelage expressionnisme.

Une sobriété revendiquée s’exprime dans la beauté des matières d’Audrey Barbes. Un vase à la forme signée, rondeur de la panse complétée par un col large, une forme douce et archaïque à la fois que le travail d’émail et la longue cuisson au bois animent de chromatismes aux échos ancestraux.

Et si le vase peut recevoir des fleurs, il peut aussi s’en parer ! La céramiste hollandaise Inge Burgerhoudt habille ses mini-vases d’un patient travail de gravure, dit sgraffito. En émerge une ribambelle de pièces aux couleurs franches, aux motifs ornementaux et graphiques dans lesquels tulipes, bleuets ou galanthus se déploient gaiement.

La délicatesse de l’art nouveau, mêlant naturalisme et poésie tant dans le modelage plein de vie que dans les nuances d’émaux aux teintes pastels : les nouvelles créations d’Hélène Lathoumétie suspendent le mouvement perpétuel de la nature dans l’extrême finesse de la porcelaine.

Grégoire Lemaire explore lui aussi la profondeur de la couleur dans une série de vases aux lignes parfaites, variations élégantes de formes. Leur galbe, né d’une étonnante maîtrise du tour, entre en résonnance avec la lumière et la couleur pour créer des objets d’une grande pureté.

La force de l’antique se lit aussi dans les petits vases d’Océane Madelaine. Une monumentalité dans la miniature et dans la simplicité, portée par son trait sensible et rythmé. Une écriture céramique tout en frugalité, dans laquelle les tonalités naturelles du grès et des oxydes s’éclairent de la blancheur de la porcelaine.

Une douce folie pétillante et inventive habite le travail de Nitsa Méletopoulos. On ne peut s’y tromper : ses vases miniatures sont avant tout des sculptures organiques, des créatures vivantes, mouvantes, aux formes libérées, à la couleur structurante, aux jeux de matières et de contrastes affirmés.

Plongeon dans le bleu avec Laura Philippon : la couleur unique de son émail, vibrant et lumineux, évoque évidemment la Grande Bleue. Ses céramiques aux volumes nets, compositions géométriques, s’ornent de petites anses qui deviennent autant de motifs graphiques : la rigueur de l’antique réinventée avec fraîcheur !

Du vase à la femme il n’y a qu’un pas que Stéphanie Raymond franchit toujours avec la même liberté. Fantaisie chevillée au corps, accordée à un brin de romantisme et un goût certain pour l’art populaire, ses vases sont toujours prêts à recevoir un bouquet de fleurs des champs !

Couleur encore et toujours avec les recherches d’Ingrid Van Munster qui, après nous avoir enchantés de ses émaux mats bleu céleste et vert résineux, nous revient avec des jaunes éclatants, brûlants comme le sable, flamboyants comme l’or, toujours servis par de sobres cylindres de grès à la lèvre semblable au métal rouillé.

Infos pratiques

Ouvert du jeudi au dimanche, puis tous les jours pendant les vacances

de 10h à 13h et de 14h30 à 18h. 

Fermé les 25/12 et 1er/01

*Horaires  susceptibles de modification en fonction de l’évolution des conditions sanitaires.