Anne-Sophie Gilloen

Les sculptures d’Anne-Sophie Gilloen nous emportent dans un univers empreint d’humour, de poésie et de tendresse. Montées lentement au colombin, de façon à les voir naître sous ses doigts, ses figures de grès sont autant de petites histoires qui nous sont racontées, soulignées par les titres drôles et ambigus qu’elle leur assigne. Avec leurs coloris doux, parfois acidulés, ses céramiques empruntent volontiers aux couleurs fanées des photographies de famille qui leur confèrent un brin de nostalgie.

Ses personnages, empreints de maladresse et d’humanité, semblent émerger du monde de la marionnette, mais aussi avec ceux de la bande dessinée et de l’animation qui ont bercé sa jeunesse. Ils sont habités de fantômes ou de rêves, ancrés au plus profond de leur être, qui font leur singularité. Leurs petites lubies nous font sourire et nous émeuvent, miroirs de nos propres gaucheries.

VIDEO

Fermer le menu